Comment fait-on le papier ?

On fait tremper de minces copeaux de bois dans de grandes cuves avec des produits chimiques. Au bout de quelque temps, ils se sont transformés en une pâte collante, blanche et humide. On passe cette pâte sur des tamis, puis entre des rouleaux chauffés pour la sécher et l'aplatir: c'est le papier.

Retour

Les pâtes mécaniques résultent du broyage des fibres de bois, d'alfa, de paille ou de chiffon. Ces mêmes matériaux, soumis à l'action d'agents chimiques à haute température, donnent les pâtes chimiques. Les pâtes délayées et additionnées, selon l'utilisation, d'alumine et de résine qui empêchent le papier de boire l'encre, de charges qui donnent opacité ou couleur, arrivent à la machine à papier qui étale sur une toile métallique une pellicule de pâte, séchée pour finir.